Le Forum politique de PourQuiVoter


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupes
Navigation
 Forum Forum
 Membres Membres
 Profil Profil
 Faq FAQ
 Recherche Rechercher
 Messagerie Messagerie

 Inscription Inscription

 Connexion Connexion
 Déconnexion Déconnexion

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Réactivation du forum
Ven 19 Sep - 11:47 par PQV

» Michel Rocard
Lun 25 Aoû - 17:03 par PQV

» Banniére et logo de pourquivoter.com
Jeu 21 Aoû - 23:28 par VIC

» Travailler plus, Partager moins
Mer 18 Avr - 13:36 par mic9070

» Créer une entreprise... question à ceux qui sont de droite !
Mer 18 Avr - 13:00 par mic9070

» L'EURO
Mer 18 Avr - 12:50 par mic9070

» Faut-il sortir de l'Euro ?
Mer 18 Avr - 12:18 par mic9070

» Buffet-PCF
Dim 15 Avr - 18:41 par Simon

» Nicolas Sarkozy
Mer 11 Avr - 21:14 par amel

» Famille-Sarkozy
Mer 11 Avr - 20:54 par amel

» Poursuites dans l'affaires des caricatures de Mahomet
Mer 11 Avr - 19:57 par amel

» Flux migratoire de plus en plus important!
Mer 11 Avr - 19:50 par amel

» OGM-dangeureux pour la santé?
Jeu 29 Mar - 17:38 par Rupture

» Egalité des salaires entre les femmes et les hommes
Mer 28 Mar - 18:28 par Rupture

» Justice-UDF
Mer 28 Mar - 18:16 par Rupture

» Police de proximité?
Mer 28 Mar - 18:02 par Rupture

» Révisions de la Constitution : une honte
Lun 26 Mar - 18:17 par Rupture

» De Villiers
Ven 23 Mar - 18:55 par Simon

» Pouvoir d'achat-retraites
Mer 21 Mar - 15:32 par nicolas

» Privatisation de l enseignement superieur et bon scolaire
Mer 21 Mar - 15:26 par nicolas

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 28 le Mer 10 Jan - 21:16
Sites / Partenaires

Travailler plus, Partager moins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Dedalus
avatar

Age : Date d'inscription : 30/01/2007 Nombre de messages : 7 Localisation :

MessageSujet: Travailler plus, Partager moins Jeu 1 Fév - 2:10

Nicolas Sarkozy a déclaré : "Depuis vingt-cinq ans, on partage le travail et l'on n'a jamais réduit durablement le chômage. Je ferai donc l'inverse en incitant tous ceux qui le souhaitent à travailler plus et en récompensant davantage le travail que l'assistanat. C'est en travaillant plus que nous aurons du travail pour tous."

Cette déclaration a le mérite de la clarté... et elle éclaire en effet puissamment, non seulement les intentions, mais aussi les procédés rhétoriques de Nicolas Sarkozy. Décortiquons ce petit discours :

Tout commence par une double contre-vérité. Tout d'abord, depuis vingt-cinq ans, la droite a été au gouvernement onze années, avec pour premiers ministres MM. Chirac, Balladur, Juppé, Raffarin et Villepin, M. Sarkozy ayant été en particulier Ministre du Budget de M. Balladur en 1993 (il y a 14 ans !), et Ministre de l'Economies, des Finances et de l'Industrie en 2004. Or cette droite là ne s'est en aucun cas préoccupée de "partager le travail". Bien au contraire, elle a appliqué précisément les mêmes recettes que celles que M. Sarkozy nous présentent aujourd'hui comme nouvelles : baisser les charges sociales qui pèsent sur le travail, diminuer les impôts qui pèsent sur le pouvoir d'achat, flexibiliser le travail qui freine l'embauche (et le licenciement !...). Là où il est dans le vrai, c'est que ces mesures, si elles ont en effet permis d'augmenter le pouvoir d'achat des plus aisés et de précariser les salariés les plus fragiles, n'ont en effet jamais permis de réduire le chômage, bien au contraire. En revanche, et c'est le second point, la réduction du temps de travail (39 heures, cinquième semaine de congés payés, puis 35 heures) a, dans l'ensemble, amélioré les conditions de vie des salariés et, qui plus est, créé de l'emploi - massivement en ce qui concerne les 35 heures (ce que nul ne se permet plus guère de contester).

Ensuite, il s'agit donc pour M. Sarkozy d'inciter "tous ceux qui le souhaitent à travailler plus" et de récompenser "davantage le travail que l'assistanat". On est là au coeur du sujet : pour M. Sarkozy, les français se divisent en deux camps, ceux qui travaillent et ceux qui sont assistés, laissant entendre que les quelques millions de français qui n'ont pas d'emploi, et de ce fait ne travaillent pas, seraient majoritairement responsables de leur situation, voire volontaires pour s'y trouver. Il omet volontairement d'évoquer, plutôt que ceux qui souhaitent travailler plus, tous ceux qui souhaiteraient tout simplement travailler, ceux pour qui trouver un emploi est une nécessité - et une souffrance quotidienne de ne pas en trouver. Et à cette souffrance, M. Sarkozy ajoute donc la stigmatisation : ce sont des assistés - laissant en sus supposé que ce serait confortable, qu'il serait possible de vivre bien des aides sociales, qu'il n'est en conséquence pas nécessaire que l'Etat se soucie davantage de leur cas, c'est-à-dire se préoccupe de solidarité. La seule chose qu'il leur dit est : nous allons inciter à travailler plus ceux qui travaillent et ça finira bien par "retomber" sur vous. Mais cela a déjà été fait et l'expérience montre que "ça ne retombe jamais" : c'est une politique économique qui ne permet pas de réduire le chômage, qui en sus et au contraire piétine le principe même de la solidarité nationale.

"Ceux qui le souhaitent..." : M. Sarkozy pense-t-il vraiment que les salariés dans leur grande majorité souhaitent travailler plus, et qu'il leur suffirait de le souhaiter pour qu'on leur accorde ? Mais les salariés souhaitent surtout gagner plus, c'est-à-dire être payé davantage. Augmenter les salaires ? Mais vous n'y pensez pas ! Progresser dans l'entreprise ? Pas la peine d'y compter non plus ! Il ne s'agit que de travailler davantage, faire des heures supplémentaires : mais combien d'entre nous ont déjà vu la moitié d'une heure supplémentaire payée ? et combien d'entre nous ont vu que c'était le salarié qui avait la faculté de demander des heures supplémentaires ? Les heures supplémentaires, M. Sarkozy, elles sont non seulement souhaitées par l'employeur, mais aussi généralement imposées par lui, et qui plus est très exceptionnellement rémunérées. Il est parfaitement aberrant de laisser penser qu'une telle mesure pourrait significativement accroître le pouvoir d'achat des français.

Car elle est bien là la logique à laquelle tente de nous faire croire M. Sarkozy et qui fait l'objet de la dernière phrase de ce petit laïus que nous avons rapporté au début : si les français qui travaillent travaillaient encore plus, leur pouvoir d'achat augmenterait, la consommation serait relancée, des emplois seraient créés et en profiteraient (enfin !) ceux qui ne travaillent pas (les fameux "assistés" que l'on prie de bien vouloir donc que "ça" retombe). C'est évidemment une fumisterie... et c'est en outre précisément ce qui a été mis en place par les gouvernements successifs de M. Raffarin, avec les conséquences que l'on sait, et sur la croissance, et sur le pouvoir d'achat, et sur le chômage.

Que s'est-il donc passé sous M. Villepin ? C'est là encore très instructif : a tout simplement été remis au goût du jour un peu de ce qui avait été cassé précédemment et qui s'appelle la politique des emplois aidés... Moyennant en supplément une politique de radiation massive (le traitement statistique du chômage plutôt que le traitement social), le chômage est alors revenu peu ou prou au niveau où le gouvernement de M. Jospin l'avait lui-même amené. Faut-il réellement applaudir ?

Ainsi, pour conclure, M. Sarkozy reprend à son compte les vieilles recettes libérales de sa famille politique et, non content de vouloir les aggraver, retient essentiellement celles qui donnent les pire résultats. La "rupture tranquile" serait alors tout bêtement de rhabiller le RPR en UMP et nous faire prendre de vieilles vessies pour de rutilantes lanternes ? Alors oui, en effet, c'est plutôt tranquile...

- [URL="http://www.avoodware.com/blog/files/Sarkozy%20travail%20assistanat.html"]permalien de l'article[/URL] -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sarkononmerci.fr
herve57500

Masculin
Age : 40 Date d'inscription : 07/02/2007 Nombre de messages : 6 Localisation : SAINT AVOLD (Moselle)

MessageSujet: Re: Travailler plus, Partager moins Mer 7 Fév - 17:27

Personellement, je trouve cette formule citée ci dessus est en inadéquation avec la situation actuelle en France...

Avant de vouloir proposer plus d heures de travail à ceux qui le désirent, il conviendrait de pouvoir proposer à une majorité de personnes du travail tout d abord.

Cesser cette émergence de contrats précaires en tout genre et assurer une pérennité pour des emplois créés dans 99% des cas sur du court terme serait déjà primordial...

Le temps partiel pour ceux et celles qui le désirent j adhère; par contre pouvoir proposer du temps plein pour ceux qui malheureusement ne sont que sur une base de temps partiel (cf CAE 20H hebdo, CAV 26H hebdo, je n passe et des meilleurs avec toute la ribambelle de pseudos contrats) me semble essentiel pour pouvoir garantir un minimum vital!!!

Pour l allègement des charges patronales, je suis pour, mais principalement pour les PME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mic9070

Masculin
Age : 65 Date d'inscription : 18/04/2007 Nombre de messages : 6 Localisation :

MessageSujet: Re: Travailler plus, Partager moins Mer 18 Avr - 13:36

il y a une réalité : aucun pays ne nous a copier dans cette baisse du temps de travail, d'autre part partager le travail c'est aussi partager les revenus du travail.

Il ne faut donc pas être surpris de la baisse du pouvoir d'achat

Dans les industries de process, là ou dans le prix de revient la part main d'oeuvre est faible par rapport à la "part machine" les 35 heures (avec l'annualisation du temps de travail) ont même permis des gains de productivité. On a vu certaines industries se précipiter sur la mise en place des 35 heures pour faire travailler au maximum les machines (365 j/an).

Par oposition dans les activités de pure main d'oeuvre , la mise en place est une vraie catastrophe :

40 heures c'est 5 j de 8 heures, on fait comment avec 35 heures?Dans beaucoup de métiers c'est un vrai problème.

Les heures"perdues" sont payées comment : une baisse de salaire ou une augmentation des prix de vente?

On augmente les prix (tout le monde l'a constaté mais on dit que c'est l'EURO!) et on n'augmente plus les salaires, mais on a partagé le travail!

Marcel DASSAULT a dit: il vaut mieux travailler pour un patron riche que pauvre, s'il est riche vous pouvez demander une augmentation de salaire!!

Le problème de travailler plus est essentielement psychologique, il faut sortir de cette grande idée qui était de travailler moins et de gagner plus. C'était vraiment une escroquerie mais les français l'on crue!

La liberté sur les heures sup ne créera pas d'emploi mais c'est resenti comme un "air de liberté" dans un système ou trop de choses sont réglementées par l'état.

Les pros de la bourse vous dirons que c'est le moral qui fait monter les actions. Quand l'avenir est plein de contraintes et d'insertitudes, quand le patron n'a pas le moral, c'est l'économie et donc l'emploi qui trinque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Travailler plus, Partager moins

Revenir en haut Aller en bas

Travailler plus, Partager moins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum politique de PourQuiVoter :: 

Vos réactions

 :: 

France et international

-